Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Blog L’obéissance: dosage et appréciation
Actions sur le document

L’obéissance: dosage et appréciation

La connexion = 60% de l’obéissance et le dressage = 40 % de l’obéissance.

L’obéissance est une question de dosage et d’appréciation.

Il y a 3 niveaux de difficultés d’obéissance suivant si votre chien est calme, un peu énervé ou complètement excité. C’est à vous d’aller dans le sens des réactions naturelles et d’essayer de le comprendre plutôt que de le rebuter en lui imposant des commandements à contre sens. Si vous êtes raisonnable il deviendra naturellement raisonnable et en plus deviendra votre complice.

Plus vous serez discret, moins vous le déstabiliserez dans son travail et il fera l’effort de rechercher votre contact plutôt qu’agacé par des rappels incessants qui lui indiqueront votre position et vos déplacement. Il n’aura donc plus besoin de faire d’effort pour vous rechercher puisqu’en plus vous aurez tendance à vous déplacer dans sa direction en l’appelant.

La connexion, (c’est-à-dire le fait d’attirer l’attention du chien) a un impact sur l’obéissance de 60% et les 40% restants sur le dressage pour obtenir une obéissance « parfaite ». Parce que l’obéissance parfaite n’existe simplement en toutes circonstances que sur les animaux dépersonnalisés.

Un chien parfaitement dressé peut dans certaines circonstances désobéir s’il n’est pas connecté à son maître.

Exemple 1 : un chien dressé déconnecté comme une voiture neuve qui provoque un accident. Le chien dressé à 100% (40% de l’obéissance) en zone de vigilance rouge* () dans une plaine où il y a beaucoup de chasseurs et de chiens qui se jalousent… Plusieurs fois un autre chien est venu lui voler l’aboutissement de son travail, c’est-à-dire qu’il arrête et les autres chiens lui passent devant et font voler le gibier qu’il a parfaitement négocié. Les chasseurs crient et tirent à tout va, c’est le désordre complet. Le chien dressé malgré le rappel de son maître désobéit.

Exemple 2: un jeune chien un tout petit peu dressé comme une voiture d’occasion qui fait des centaines de kms sans problèmes.

Le petit chien qui est dressé à 10% en zone de vigilance verte et qui est connecté avec les élans naturels dont se sert son maître avec l’instinct de course à la poursuite, le mouvement. Il lui fait traverser la végétation, sauter par-dessus les talus, franchir les ruisseaux, se glisser sous les ronces et les fougères clairsemées. Le petit chien, ayant peur de ne pas franchir les obstacles et de ne pas rattraper son maître, est en éveil permanent. Il observe le comportement de son maître qui peut se cacher derrière un arbre ou un talus. Il faut alors le trouver comme un gamin qui a perdu sa mère et n’a qu’une hâte c’est de la retrouver.. Résultat d’obéissance : connexion 60% dressage 10% des 40% =4% soit un total de 64%.

Le petit chien qui n’est pas parfaitement dressé va obéir en zone de vigilance verte après s’être fait connecté par son maître.

Je dirai que l’affûtage de la connexion ainsi que l’affûtage du dressage a une importance primordiale. Oui le résultat d’efficacité de ces deux éléments est un peu élastique, augmente et gonfle les points de pourcentage considérablement. Comme au contraire, si l’affûtage ou l’entretien n’est pas bien fait, comme un sportif qui ne s’entraîne pas, tous les éléments positifs se rétrécissent et se vident.

Nous pouvons dire 60% plus ou 60% moins, le soleil ou la nuit.

Mais bizarrement, si le petit chien bien initié au moment où on doit le faire avec des gens qui savent faire, prenant le temps et le matériel pour le faire, la connexion et le dressage ne s’effacent jamais totalement. Le futur est en fonction de notre passé si ce n’est plus possible avec son corps cela existera toujours dans la tête ou dans nos rêves.

Il faut que l’homme réalise que son ami le chien a un physique, une sensibilité, une interprétation, une intelligence et un cœur qui bat.

P.Morin

Elevage de Keranlouan

* zone de vigilance rouge : zone dépourvue d’obstacles naturels dans les premières minutes de course


Réalisé avec Plone