Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Blog Peur du coup de fusil et Rapport
Actions sur le document

Peur du coup de fusil et Rapport

Les gens qui ont peur que leur chien ait peur du coup de fusil transmettent cette peur, comme pour le reste.

Arrêt, rapport, obéissance, natation, les ronces, sur toutes les pratiques exercées sur le chien, il lui met la pression et le rend mal à l'aise. Il y a des chiens qui sont prédisposés à avoir peur du coup de fusil et d'autres qui ne le sont pas. La peur du coup de fusil est une erreur de l'homme. Les chiens timides et caractériels sont prédisposés à avoir peur et les chiens bien équilibrés ne le sont pas.

 

En prenant toutes les précautions avec un chien prédisposé en le motivant à l'extrême, au moment où il entendra le premier coup de fusil, il ne l'entendra pas comme deux personnes qui ont une conversation qui les passionne n'entendront pas une tierce personne qui les interpelle à ce moment précis.

Un monsieur obsédé par la peur du coup de feu m'achète un jeune chien bien équilibré que j'avais habitué aux coups de fusil. Je lui tire deux coups alors que le chien était en action de chasse, il n'y avait aucun problème. Ce monsieur prend le jeune chien et fait 800 kms. Il arrive chez lui, l'attache à un piquet au milieu de sa cour, va chercher son fusil, s'éloigne de 30 mètres et tire en l'air.

Le jeune chien, perturbé de son premier long voyage puis attaché au poteau, sursaute. Le monsieur, pour en avoir le cœur net, se rapproche à 15 mètres et tire à nouveau. Le chien, qui le prend pour un fou à juste titre, commence à se méfier. Le Monsieur un peu fou se rapproche à 5 mètres, tire en l'air et le chien prend peur.

Ce monsieur me téléphone pour me dire qu'il n'était pas content et me reprochait de lui avoir fait faire 1 600 kms pour lui vendre un chien ayant peur du coup de fusil.

L'arrêt est un réflexe conditionné du chien qui veut attraper sa proie sans pouvoir le faire ou d'un chat qui guette une souris sortant de son trou. Le chat se tétanise parce que la souris est très méfiante et rapide mais si elle n'est pas méfiante et rapide le chat ne prend pas toutes ces précautions.

 

Supposons qu’un chien ayant un maitre qui a peur que son chien manque d'instinct. Il lui enlève 80 % de ses moyens de par son comportement. Il va lui mettre du gibier entravé et le retenir à la corde. Lorsque son chien sera à l'arrêt, il courra de peur que le chien n'attende pas.

Lorsqu'un jeune chien arrête, il est comme en équilibre, sur le point de bondir si vous courrez. Les impacts de vos pas font vibrer le sol : il les sent rentrer par ses coussinets ainsi que le gibier qui est aussi en équilibre prêt à s'envoler.

Vous arrivez à quelques mètres de votre chien et à chaque fois, à ce moment-là, il n'en peut plus, il fonce. Cela est normal. Vous avez énervé tous les animaux, de plus vous êtes en transpiration, soufflant comme une locomotive. Tout autour de l'homme il y a une odeur d'un diamètre de 2 à 5 mètres, selon qu'il transpire ou non.

Tous les jeunes chiens à l'arrêt voulant rester en contact de l'odeur du gibier sont gênés par l'odeur plus ou moins forte de l'homme et s'énervent quand l'homme arrive à proximité à ce moment-là. Si vous voulez que votre jeune chien ait tendance à tenir l'arrêt il faut rester en retrait et ensuite vous pourrez avancer vers lui tout doucement lorsqu'il aura concrétisé plusieurs arrêts de préférence.

Pour que le jeune chien arrête mieux il faut qu'il soit un peu fatigué et tout seul dans la nature avec son gibier. Il faut que le gibier soit immobile dans un peu de végétation pour le cacher. Un autre chien ferait le même effet que l'homme avec son odeur de chien.

 

Le rapport

 

L'homme qui a peur que son chien ne rapporte pas ou mal a tendance à avoir un chien imparfait au rapport


Exemple : "Mr Morin, mon chien rapporte mais quand il arrive à proximité de moi, il ne veut pas me le donner, il tourne autour de moi. Alors cela m'énerve et quand j'attrape le chien je m'empresse de prendre le gibier de peur qu'il ne l'abime".

Réponse : C'est votre faute ! Si vous étiez un chien, vous arrêtez un gibier. Votre maître l'abat, vous allez le chercher, c'est quand même l'aboutissement de votre travail, vous êtes fier, vous voulez en profiter et vous entendez votre maître qui vous crie : "apporte". Vous êtes content et vous vous énervez de peur que votre maître le prenne en se ruant sur vous. Alors vous partez.

Vous revenez, vous ne voulez pas qu'il vous le pique, il crie, il gesticule. Vous tournez autour de lui et à un certain moment vous lui donnez . Il vous saute dessus pour prendre le gibier. De rage vous serrez celui-ci dans votre gueule.

Mais si après avoir fait 5 ou 6 tours autour de votre maître qui reste discret et qui a tendance à s'éloigner et se rapprocher d'un obstacle naturel qu'il risque de franchir, il vous attrape en vous laissant le gibier dans la gueule, il vous met la laisse et se promène en vous faisant marcher avec le gibier dans la gueule, vous ne plantez plus vos crocs de rage et au bout de quelques rapports vous viendrez directement vers votre maître. Il va vous laisser encore profiter du gibier pendant une petite promenade et vous flatter sans crier.

 

Autre exemple : "Mr Morin, mon chien n'obéit pas au rappel et pourtant je n'arrête pas de l'appeler.

 

Réponse : Votre chien n'obéit pas parce que vous l'avez agacé comme une personne que vous aimez qui vous rabâche toujours la même chose. De plus, il ne s'inquiète pas, il sait où vous êtes, il prend un point de repère comme un son de radio de votre voix qui a tendance à se déplacer vers l'orientation qu'il prend.

Le rappel ne doit pas servir à faire venir votre chien mais à attirer son attention pour faire une chose qui l'intéresse ou qui l'attire de préférence et vous verrez que rapidement il vous obéira naturellement.

Il faut tout simplement le conditionner à revenir en étant le plus discret possible et au bout de plusieurs sorties il vous recherchera parce que vous lui aurez fait peur en vous cachant derrière un arbre ou un talus.

Il faut surtout pour commencer éviter qu'il y ait un élément naturel autour de vous qui l'attire avec l'instinct de course à la poursuite, une personne qui marche plus vite que vous ou autre mouvement que vous si possible pour que ce soit plus facile.

Utilisez le commandement de frein puis une récompense par la nourriture pour le récupérer.

Dernier exemple : "Mr Morin, mon chien ne va pas à la ronce".

 

Réponse : Pour qu'un chien aille à la ronce ou qu'il nage bien, il est très utile de commencer jeune et lorsqu'il est bien initié avec un moniteur surtout il faut le sortir seul ensuite.

Il faut qu'il le fasse seul avec un travail progressif avec la carotte au bout (gibier ou apport able). Il faut lui faire franchir les marches de l'escalier une par une et non 4 par 4.

 

Pour l'obéissance

 

Il ne faut pas faire obéir votre chien mais le conditionner à le faire en lui donnant une barrière à ne pas franchir et s'il la franchit le ciel lui tombera sur la tête. Un épagneul breton réagit comme nos ancêtres nés dans nos régions (les gaulois) ils n'ont peur que d'une chose : que le ciel leur tombe sur la tête...

 


Patrick MORIN

 

 

ELEVAGE DE KERANLOUAN


Réalisé avec Plone